théâtre

Une collection très particulière et autres contes carnivores (théâtre de poche)

Publié le Mis à jour le

Théâtre de poche

D’après des nouvelles de Bernard Quiriny

(publiées aux éd. Seuil et Points)
  • histoires courtes facétieuses et délicieusement fantastiques
  • adapté aux petites salles, médiathèques, salles de classe, etc.
  • tout public à partir de 10 ans
  • 55 minutes

Qiuriny Visu 2

« Je pars en voyage » nous dit-elle.

Elle range soigneusement les éléments de sa mystérieuse collection dans une grande malle : objets hétéroclites classés et étiquetés, cartes postales de villes imaginaires, petits mots griffonnés témoignant d’une inquiétante relation, fiches biographiques d’hommes extraordinaires, coupures de journaux relatant de faits surnaturels, une boîte à musique…

Une mise en scène intimiste pour un voyage dans l’univers de cet auteur belge qui sait mieux que personne faire surgir le fantastique au détour du quotidien.

La poésie côtoie l’humour noir avec malice. Chaque histoire est comme une pépite qui dans une parfaite mécanique ouvre son apparente légèreté sur des réflexions philosophiques et métaphysiques profondes et expose travers et vanités humaines.

Initialement une « simple » lecture de textes soigneusement sélectionnés, montés et lus, cette petite forme s’est étoffée au fil des représentations jusqu’à devenir un véritable spectacle de théâtre joué et mis en scène par Hélène Azéma avec l’intervention de Daniel Fayet à la scénographie, ainsi que l’œil aiguisé et les conseils avisés de Denise Barreiros et de nos amis de Là-Bas Théâtre.

Avignon 2018 au théâtre de l’Adresse :

 

Subjuguant, donnant envie de se plonger dans ce monde de l’étrange afin de découvrir le mot de la fin de chaque nouvelle encore plus délirante que la précédente mais tout aussi passionnante.

Midi Libre

Hélène Azéma nous a emmenés dans l’univers fantastique, à l’imagination débridée, au style ciselé de quelques nouvelles extrêmement originales qui s’avalent comme des sucreries.

Midi Libre

Le public s’est laissé diriger et charmer par les morceaux choisis par la comédienne à la voix et à la présence envoûtante.

La Dépêche

 

Publicités

La Fiancée du Mamba (théâtre tout public)

Publié le Mis à jour le

Spectacle à partir de 7 ans.

Texte de Jocelyn Ismaël (avec la collaboration d’Hélène Azéma),
mis en voix et en musique par Hélène Azéma et Marie-Pierre Loncan,
avec Daniel Fayet à la scénographie.

DSC_0468
(photo Marie Azéma)

On sait que la jeune Brigitte étudiait la magie il y a bien longtemps dans une forêt lointaine.
On sait aussi que l’eau de la source sacrée était interdite aux humains.
Mais quel est le rapport avec cette fillette qui vit aujourd’hui dans l’appartement n° 4 de la Cité des Mouettes Rieuses ?
Et qui est cette femme qui a disparu à l’angle de la rue des Grues Cendrées ?
Il se passe des choses bien étranges, la nuit, sous le feuillage du Bois des Passereaux.
On dit que seul un vieux matou pourra nous révéler ce qui s’y cache.

LGC 2015 web (203 sur 263)
représentation sous les ponts naturels de Minerve

Après une première représentation l’été 2015 sous les ponts naturels de Minerve dans le cadre du festival des Grands Chemins, Hélène Azéma et Marie-Pierre Loncan ont décidé d’adapter ce spectacle aux salles petites et grandes avec la complicité scénographique de Daniel Fayet.

DSC_0434'
(photo Marie Azéma)

Dans une petite forme théâtrale, les deux artistes content les aventures de trois femmes d’une même lignée aux prises avec un héritage singulier. De génération en génération, une malédiction les condamne à se cacher pour conserver leur liberté.

L’histoire se décline en 5 tableaux présentant chacun un objet et un type narratif (une coupure de journal, un petit mot, un rapport de police, le livre d’une légende…), le tout dans un espace scénique poétique, sous-bois hybride mi sauvage mi domestique.

A chaque interprète sa façon de raconter la même aventure avec ses instruments : la voix, le geste, la musique et les sons.

PRESSE :

Mamba ML 21 mars 2016

Juin 2016 :

Mamba St Brès juin 2016


La séance de Meredith Herbert (théâtre en solo)

Image Publié le Mis à jour le

FLYER-Esquif

La séance de Meredith Herbert propose une réflexion à la fois tendre et mordante sur nos superstitions et notre crédulité. Envoûtant, drôle, tragique, le spectacle révèle toute la fragilité de l’être humain en proie aux doutes face à l’inexplicable.

Meredith Herbert, personnage entièrement fictif, est une sorte de voyante inspirée dont le langage curieux laisse planer le doute entre charlatanisme et art de la nécromancie ou autre théurgie. Elle reçoit le public pour une « séance » mystérieuse. Elle dit communiquer avec l’au-delà, lire comme dans un livre dans les destinées des spectateurs, et s’adresse régulièrement à une Mme Berthomieu, présence rassurante dont la disparition va augurer d’événements inattendus et saisissants au cours de cette séance catastrophe.

Pour cette fausse séance ésotérique, entre attraction foraine et réunion occulte, un espace unique englobe les spectateurs au milieu desquels le personnage de Meredith évolue. Le public est plongé dans une ambiance étrange sur un plateau où tout peut arriver et où s’efface la frontière entre fiction et réalité.

Texte : Hélène Azéma et Jocelyn Ismaël
Mise en scène : Hélène Azéma et Pierre Astrié
Jeu : Hélène Azéma
Lumières et sons : Vincent Thoyer
Costumes : Pascaline Duron
Installations scéniques: Christophe Brou
Chargée de production : Marie Deschamps

Durée : 60mn
Coproduction : l’esquif / les Théâtres de Béziers
Résidences : Communauté de Communes Le Minervois, le théâtre des Franciscains
Avec le soutien : du département de l’Hérault et de la région Languedoc- Roussillon 

Ce spectacle a été joué au théâtre municipal de Béziers en février 2014.

Pour découvrir l’univers des membres de l’équipe du spectacle, allez faire un tour sur leur site : celui de Jocelyn Ismaël ici , celui de Pierre Astrié là.

PRESSE :

mh-presse

Cinéma (théâtre en solo)

Publié le Mis à jour le

cinéma - photo Laureline Branvilled’après le roman de Tanguy Viel (éditions de minuit)

« C’est une histoire policière qui se raconte, cela on le comprend très vite, une histoire qui parle d’un meurtre … »

Une histoire subtile de manipulation et de manigance entre deux hommes qui jouent l’un de l’autre et l’un avec l’autre.

 

Olé Mag : « Étrange et captivant » J.Pougnet – juin 2009

« Elle est plusieurs en scène. Face à un écran. Et ne vous lâche plus (…) Haletant, troublant, saisissant » H.Migaud – mai 2011

CINÉMA propose une mise-en-scène et une scénographie réduites à l’essentiel, destinées à laisser toute sa puissance au texte et à la présence du personnage narrateur, tellement imprégné, passionné par son récit et sa volonté de le transmettre qu’il en devient à la fois touchant et drôle mais aussi pathétique et même peu à peu inquiétant.

Les images cinématographiques qu’il évoque et les acteurs mythiques qu’il convoque tout au long de cette intrigue pleine de suspens et de rebondissements ne prendront véritablement « corps » qu’à la toute fin .

 

CINÉMA a été créé lors d’une résidence de la Cie sur la communauté de communes Le Minervois en avril 2011. Elle fait suite à une première proposition de mise en scène présentée en avril 2009 avec des images de Richard Ferrari et une scénographie de Cécile Marc, en coproduction avec le Théâtre Sortie-Ouest et les Théâtres de Béziers, en partenariat avec la communauté de communes des Monts d’Orb avec le soutien du département de l’Hérault et de la Région Languedoc Roussillon.

PRESSE :

Cinéma Olé Mai 2011

Cinéma ML 22 avril 2009.jpeg

Visite Poétique (théâtre tout public)

Publié le Mis à jour le

Petit théâtre de mots et d’objets

Avec Hélène Azéma et Marie-Pierre Loncan, quelques valises et un accordéon

Sur des textes de Géo Norge et une chanson de Léo Ferré

pour petits et grands  à partir de 5 ans

Visite poétique a été créée en 2005 lors d'une résidence de poésie vivante
sur la communauté de communes Orb et Taurou
avec le soutien du département de l'Hérault, la région Languedoc-Roussillon et la DRAC LR

« Le train est en retard…. »

Deux personnages, bagages en main, attendent.

Pendant cette attente interminable, un public s’est installé devant elles.

Leurs valises, comme leur parole, vont alors s’ouvrir :

Un livre, quelques graines de forêt, une pomme, un tableau, un accordéon… Il y est question de canaris et de chats, des pensées du bœuf et de la girafe, de l’azur et du trou de la serrure, de l’amour et de la peinture et des dangers du bonheur quand il est sauvage…

Après la séance, un dialogue est proposé au public par les  deux interprètes

Ce format de représentation, entre spectacle et rencontre a été imaginé pour être donné dans tous types de lieux : salles de classes, théâtres, bibliothèques, etc.

 

Durée : 45  minutes

Jauge de 100 spectateurs

Captation vidéo :
 


PRESSE :

Visite Poétique septembre 2010

 Visites Poétique semaine Minervois.jpeg